Stéphane Plaza vous explique comment choisir la bonne location saisonnière

La location saisonnière est courante en France. Mais de quoi parle-t-on exactement ? Le loyer saisonnier est Logement meublé pour une courte durée. Vous pouvez louer votre bien à la nuit, à la semaine ou au mois, mais vous ne pouvez pas louer plus de 120 jours par an. Il fait généralement partie de la saison touristique, mais vous êtes libre de louer votre logement toute l’année ou pendant vos vacances si vous le souhaitez.

Attention, si vous louez votre bien de particulier à particulier, c’est-à-dire sans plateforme spécialisée, Assurez-vous que le locataire part à l’heure : 48 heures en dehors du délai imparti, le locataire devient occupant sans titre. Vous ne pouvez plus l’expulser sans procès.

Dans quel type de location meublée saisonnière investir ? Le type de propriété dans lequel vous souhaitez investir doit dépendre de votre style de vie. Si vous souhaitez également en profiter quelques semaines par an, mieux vaut vous diriger vers un appartement de vacances à la montagne, une maison au bord de la mer ou encore dans une ville qui vous tient à cœur, selon vos envies.

20 % de commission

Mais attention, si vous avez très peu de temps à consacrer à la location saisonnière et que vous souhaitez bénéficier de certaines garanties, le mieux est de confier votre bien à Service de gestion locative Pour une commission d’environ 20%. Celui-ci s’occupera de tout pour vous.

Si vous êtes locataire de votre bien dans la grande majorité des cas, La sous-location, même temporaire, est interdite. Si vous êtes propriétaire, vous pouvez le transformer en logement meublé c’est-à-dire le louer pour une courte durée, pendant vos vacances ou vos week-ends, toujours sous 120 jours pour le passage des clients.

Pour cela, plusieurs étapes doivent être franchies. En général, il n’est pas nécessaire de faire des démarches en mairie pour mettre votre bien en location. Cependant, certaines communes imposent au propriétaire de déclarer sa résidence principale à la Mairie afin de lui attribuer un numéro de permis. Il s’agit notamment de Paris, Annecy, Aix-en-Provence, Biarritz, Bordeaux, Lyon, Nice, Strasbourg, Toulouse et Tours.

Harcèlement et lourdeur des procédures

En tant que propriétaire et en cas de problème, puis-je contester le loyer saisonnier du voisin ? sache que La jurisprudence reconnaît désormais les désagréments causés par ce type d’activité. Pour réussir, il faut être très patient et ferme, et construire un cas sérieux de trait de harcèlement.

En pratique, on commence toujours par essayer de raisonner le bailleur par la discussion. Si cela ne passe pas, il existe plusieurs traitements possibles. Vous habitez en copropriété ? demandez L’intervention du conseil syndical Pour faire respecter les règles de propriété commune. Si vous vivez dans une maison unifamiliale, cet examen vous appartient. Si vous souhaitez dénoncer un trouble anormal dans le voisinage au moyen d’un procès-verbal : lettre de mise en demeure, témoignages et requêtes.

Le La procédure sera très difficile N’hésitez pas à faire appel à un avocat pour une formation et un soutien pouvant équivaloir à une citation à comparaître. Attention, calculez un budget d’environ 3000 euros.

formulaire en ligne

Ces articles sont valables pour les particuliers mais que faire si on a affaire à une plateforme spécialisée ? L’avantage des plates-formes est qu’elles prennent soin des voisins. elles permettent Signaler le désagrément via un formulaire disponible sur le site Promettez de contacter l’autre et d’enquêter avant de revenir vers vous. En cas d’urgence, vous pouvez même demander à être contacté par un ambassadeur de l’assistance Airbnb.

Le comité de rédaction recommande

.

Leave a Comment

%d bloggers like this: