Lyon – Stade Rennais : Rennes a Lyon dans le Rhône

Au terme d’un match capital, le Stade rennais a battu Lyon (4-2), prenant virtuellement la troisième place du classement.

Ligue 1, Lyon 2-4 Stade rennais

Quelques jours après leur défaite face à Leicester, le Stade Rennais se déplaçait à Lyon pour un match de championnat de la capitale. Pour cette rencontre et son retour au Groupama Stadium dans la peau d’un entraîneur de l’équipe adverse, Bruno Genesio avait à sa disposition Flavien Tait et Jérémy Doku, ainsi que Lovro Majer. Seule la Croatie débutait la rencontre, titrée juste au moment où Adrien Truffert s’alignait à nouveau après sa belle prestation à Leicester. L’objectif était évidemment de rester dans la course à l’Europe pour Rennes face à un concurrent direct, ce qu’il n’a pas réussi cette saison. Genesio a voulu rappeler aux Lyonnais les mauvais souvenirs du match aller (4-1), une référence à la saison actuelle des Rouge et Noir. En revanche, un Lyon remodelé au marché d’hiver s’est présenté, plus confiant, avec un jour de repos en plus après avoir disputé mercredi son match de Coupe d’Europe.

Les Rennais en rouge donnent le coup et mettent le pied sur le ballon en premier, en phase de possession. La première occasion était rouge et noir avec un sublime contrôle orienté Terrier, qui servait sur sa droite Laborde, centrée sur Bourigeaud. A ces deux occasions, le numéro 14 a eu un retour en corner de Lopes. L’arbitre est revenu après le coup de sifflet d’arrêt sur Laborde. Premier frayeur dans le Lyonnais. Monopolisant le ballon, les Rennais ont servi Majer et sa qualité de passeur pour lancer les joueurs de ligne offensifs (8être), bien coupé par l’OL. Lyon réagit par un Faivre lancé en profondeur mais rattrapé par Aguerd (9être). Sur le corner suivant, Rennes a bien défendu avec Aguerd. Gomis saute sur Laborde qui remporte son duel et après un relais avec Terrier sert Bourigeaud en profondeur. Du gauche, le vice-capitaine a battu Lopes (11être) et a donné l’avantage au SRFC, outrageusement dominant en début de rencontre. Et bientôt Rennes a suivi, obtenant un corner embouteillé par Bourigeaud ! Le ballon enlevé par Paqueta est revenu à Santamaria à l’entrée de la surface. La sentinelle ne laissa aucun doute et reprit son vol, étant à nouveau emmenée par Paqueta et claironnant Lopes. 2-0 pour Rennes après 12 minutes et seulement 2 tirs cadrés ! Un début de match parfait.

Le Renaissance était toujours au Groupama Stadium, le SRFC tenant le ballon et enchaînant les phases offensives. A 20 minutes de jeu, Lyon n’avait toujours pas marqué et Mendes et Ndombele allaient prendre les cartons jaunes, trop engagés et en retard. Sur un franc-parler, Bourigeaud trouva Martin encadrant sa tête et trouva Lopes sur son chemin. L’OL est entré dans le jeu long mais Dembélé, qui a été signalé, n’a pas semblé capable de frapper. Dembélé s’offre à nouveau cette fois une tentative valable, servie par Paqueta, mais sa reprise du gauche passe au-dessus. Réaction immédiate pour les Rhinocéros avec Laborde servant Terrier dans la profondeur, mais Lopes se place devant l’attaquant (25être). Terrier à nouveau sur un bon pressing sur Caqueret tire le ballon et sert Majer seul dont la frappe est repoussée Lukeba (26être). En revanche, Truffert ignore l’action de Faivre et est logiquement sanctionné d’un carton jaune. Lyon a passé du temps dans le camp rennais mais s’est vu infliger une frappe inachevée de Ndombele (29être). Twisté d’un nouveau revers au but qui n’a pas semblé cadrer (32être). Rennes était connu un bref instant après avoir été bloqué pendant 25 minutes, et ça chauffait entre Aguerd et Gomis, lorsque le gardien et le défenseur ont concédé un corner sous la pression de Dembélé, en désaccord sur qui devait partir. S’ensuit une série de duels musclés entre Rennais et Lyonnais, et Lopes s’offre une grosse mêlée en saisissant mal le ballon sur une sortie aérienne. Plus agile, le gardien a enfin récupéré le ballon sur sa ligne ! La ligne de but ne sonnait pas, logiquement. Gardiens de toujours, Gomis et Omari ne se retrouveraient pas une minute plus tard dans un centre lyonnais. Mais sur le bloc, les Rennais ont bien résisté, avec un apport constant d’énergie, ont été généreux en défense à 11, et en tir offensif rapide. C’est justement sur un pressing offensif que Laborde récupère un mauvais ballon offert par Lopes à Lukeba, le serviteur de Bourigeaud qui laisse Majer en charge de terminer le travail devant le gardien.

3-0 pour Rennes à la pause

Peter Bosz a remplacé Dubois et Mendes à la pause, par Gusto et Kadewere, entrant dans un système à 3 en défense, un gros risque. Kadewere a été le premier à se mettre en valeur en reprenant un corner de Faivre (46être). Mais c’est quand même Rennes qui a frappé fort. Laborde récupérant le ballon avec un pressing collectif sert Majer qui s’oriente sur Terrier. Doublement truffé, le numéro 7 en profite pour percer plein axe et frapper à l’entrée de la grande surface dégagée d’un Lopes qui bat un 4être une fois, sur 6 plans dont 5 cadres pour Rennes. 4-0 pour Rennes, et Dembélé n’échoue jamais (51être). Laborde lui répond dans un cadre mais Lopes s’interpose (53être), comme avant Majer ensuite (54être). Après une phase de possession et un corner marqué, Lyon a réduit la marque d’une tête de Toko-Ekambi hors du but de Gomis, qui semblait sortir du but, mais Traoré a propulsé dans ses propres filets (59être). Dernier match, Rennes a souffert et a donc inscrit un but alors que Lyon n’avait pas encore cadré une seule fois. Gomis a inquiété ses coéquipiers alors qu’ils marchaient devant Dembélé à pied (63être) et en frappant l’agresseur en le désarmant.

Bruno Genesio a remplacé Terrier et Majer par Doku et Tait, et Laborde était sur le point de se remettre d’avoir ciselé un corner de Bourigeaud sur corner (67e).être). Doku s’est interposé pour stopper l’opposition lyonnaise et a été averti. Le ballon tournait d’un camp à l’autre et sur une phase offensive Kadewere se retrouvait seul face à un Gomis auteur d’un arrêt réflexe. L’attaquant a finalement été signalé hors-jeu après la frappe. Rennes a récupéré le ballon de la bête, et Meling a remplacé Truffert (76être). Le SRFC bien dans son match dirait un OL non résigné mais qui verra les minutes passer. Bosz a effectué ses trois derniers changements, dont l’entrée de l’ancien Rennais Damien Da Silva. Quelques minutes plus tard, Alfred Gomis commettait une grosse erreur en sortant de Dembélé, très en retard et frappant le chef de garde de ses pointes. Carton jaune, penalty et but pour Lyon. 4-2 à 81être. L’esprit de révolte n’était cependant pas très visible chez les Lyonnais qui étaient revenus dans quelques centres, mais restaient sur le solide Rennais. Guirassy remplaçait Laborde dans les dernières minutes, et Rennes méritait un succès bien mérité.

Au terme d’un match absolument incroyable, Rennes s’est imposé face à Lyon, 4-2, à l’occasion du Roazhon Park. Bourigeaud, Santamaria, Majer et Terrier ont dressé leurs stats, mais c’était bien un groupe, qui a livré un match de volley très relevé au Groupama Stadium ce dimanche. Rennes est troisième du classement avant le match de ce soir et prend l’avantage sur ses partisans. Leicester devrait intensifier au Roazhon Park.

Feuille de match

LYON 2-4 STADE RENNAIS FC (score de temps moyen : 0-3)

Ligue 1 – 28être journée

dimanche 13 mars 2022 à 17h05

Stade Groupama
Richesse :

Arbitre : Antoine Gautier

Buts : Bourigeaud (11être), Santamaria (12être), Majer (45être), terrier (50être), Traoré (csc, 59être), Dembélé (81êtresp)

Avertissements : Mendès (11être), Ndombele (19être), Truffert (27être), Doku (67être), Gomis (80être)

Lyon : Lopes-Dubois (45êtreGusto), Mendès (45êtreKadewere), Lukeba, Emerson – Caqueret, Ndombele (78êtreDa Silva) – Faivre, Paqueta (78êtreAouar), Toko-Ekambi (78êtreReine-Adélaïde) – Dembélé

Entraîneur: Pierre Bosz.

Stade Rennais FC : Gomis – Traoré, Omari, Aguerd, Truffert (76êtreMeling) – Bourigeaud, Santamaria, Martin, Majer (65êtreTait) – Terrier (65êtreDoku), Laborde (90êtreGuirassy)

Entraîneur: Bruno Genesio.

Leave a Comment

%d bloggers like this: