Développement durable en attente de données pilotes

Stratégie

Le développement durable est aujourd’hui un sujet majeur pour les chefs d’entreprise.

Selon une étude de l’IBM Institute for Business Value, le développement durable est un sujet majeur pour les chefs d’entreprise mais aussi pour ceux qui se plaignent du manque de données.

PublicitéLe développement durable est définitivement le sujet du moment pour les dirigeants d’entreprise, dépassé de peu par les cyber-risques et la conformité réglementaire. C’est ce que souligne une étude de l’IBM Institute for Business Value. 47% des répondants au sondage déclarent qu’il s’agit d’une IFD majeure pour les années à venir, soit une croissance de 68% sur l’année écoulée (28% des répondants en 2021) ou seulement 35% déclarent mettre en action une stratégie de développement durable dans l’intégrité de leur organisation. Logiquement, 73 % doivent assumer la responsabilité de l’impact environnemental de l’activité de leur entreprise. Mais ils ne parviennent pas à conduire la politique environnementale de l’entreprise pour 44 % des répondants. Quant aux freins, 39% citent des contraintes réglementaires et 30% des difficultés technologiques.

Avec 47 % cité dans les grands dfi, le développement durable se classe au troisième rang derrière la conformité réglementaire (52 % des répondants) et les cyber-risques (52 %) mais face aux questions d’infrastructure technologique (41 %) et aux volumes de la marche ( 39 %). Les dirigeants disent qu’il y a beaucoup de pression pour les inciter à adopter une stratégie de développement durable : le conseil d’administration (77 %), les investisseurs (56 %), les régulateurs (54 %), les partenaires de l’écosystème (52 %). et le gouvernement (46 %). Avec de bonnes intentions, adopter une telle stratégie visionnaire tout en servant le patrimoine financier des entreprises : 56 % des répondants affirment ainsi que les investissements dans le développement durable accéléreront la croissance de leur entreprise même si la même proportion devrait manquer de données sur le rentabilité des initiatives.

S’il a de la bonne volonté, il est donc clair que l’informatique doit apporter une contribution nette. Qu’il s’agisse de récupérer des données ou de permettre un pilotage efficace des initiatives, le SI est ainsi un outil essentiel de la stratégie de développement durable.

Partagez cet article

Leave a Comment

%d bloggers like this: