Des investisseurs sud-africains prêts à poser leurs valises en RDC

*Nicolas Kazadi, ministre des Finances, a effectué une visite de travail en République sud-africaine du 21 au 24 février 2022 à l’invitation de son homologue le ministre des Finances de la République sud-africaine, Enoch Godongwana. Cette mission lui a permis de participer à la présentation du budget 2022 devant le Parlement sud-africain, et de tenir des séances de travail pour faire le pont entre les deux pays et préparer le « Forum des affaires RDC-RSA pour le financement de la relance économique » à Kinshasa , en marge de la visite sur l’état de l’Union du président sud-africain, qui aura lieu en juin 2022.

Des investisseurs sud-africains devraient venir à Kinshasa dans les prochains jours pour explorer le terrain en prévision des signatures de partenaires en relation avec plusieurs secteurs accélérateurs de croissance, en l’occurrence : les infrastructures, les mines, les banques et assurances, etc.

S’agissant de la participation au discours de présentation du Budget 2022 devant le Parlement sud-africain, la RDC était l’invitée d’honneur lors de la présentation par le ministre des Finances de la RSA du budget d’exercice 2022, le mercredi 23 février 2022 au Cap.

Cette cérémonie est un événement économique majeur en Afrique du Sud, de par la mobilisation qu’elle suscite auprès des différents partenaires économiques et sociopolitiques du pays.

Le budget 2022 se compose de dépenses d’environ 130 milliards USD contre des recettes d’environ 105 milliards USD, soit un déficit de 6,0% du PIB, entraînant une augmentation des recettes inférieure à celle des dépenses. Les recettes intérieures représentent 24 % du PIB. Ce budget est rédigé dans la perspective de la consolidation budgétaire, de la stabilisation du niveau de la dette publique, et de l’accompagnement de la relance économique post-covid.

Pour maintenir la croissance économique estimée à 2,1 % en 2022 (1,8 % à moyen terme) et créer des emplois, les priorités budgétaires visent, d’une part, à soutenir la reconstruction et l’expansion de l’économie en accélérant les réformes structurelles dans les secteurs de l’électricité, des chemins de fer, des ports et des télécommunications ; et d’autre part, protéger des vies et améliorer le social (santé, éducation, pouvoir d’achat).

Durant son séjour, Nicolas Kazadi a eu des échanges avec le ministre des Finances de la République sud-africaine ainsi que des institutions financières sud-africaines.

La séance de travail avec le ministre des Finances de la RSA a porté sur l’importance des synergies et des opportunités d’investissement en vue de renforcer la coopération et de redynamiser les économies des deux pays dans le cadre de la relance post-covid.

Le ministre sud-africain des Finances a exprimé la volonté de son pays d’accroître ses investissements en RDC, compte tenu des liens économiques existants, afin de créer des synergies et de bâtir une économie forte dans la région de la SADC.

A cet effet, les deux ministres se sont engagés à organiser le “Forum des affaires RDC-RSA pour financer la relance économique” à Kinshasa, en marge de la visite d’Etat du président sud-africain en RDC en juin 2022.

Ils se sont également engagés sur diverses pistes pour identifier et faire avancer un certain nombre de projets clés qui pourraient faire l’objet de signatures de partenaires, ainsi que pour organiser une réunion de suivi en marge des assemblées annuelles de printemps du FMI et de la Banque. aura lieu en avril 2022 à Washington DC.

“Avec les institutions financières sud-africaines, nous avons tenu des réunions avec des hauts responsables de l’Industrial Development Corporation, de la Public Investment Corporation (PIC), de l’Export Credit Insurance Company (ECIC), de l’ABSA, de la NEDBANK et de la Development Bank of South Africa (DBSA), a déclaré Nicolas Kazadi, à la fin de sa mission.

Les échanges ont porté sur les performances économiques enregistrées par la RDC depuis l’avènement du président Félix Tshisekedi, sur l’amélioration de la notation souveraine du pays par l’agence Standard & Poor’s, sur les opportunités d’investissement ainsi que sur les efforts entrepris par le gouvernement congolais pour l’accélération des réformes. et l’amélioration du climat des affaires.

De manière générale, les investisseurs ont salué les réalisations, relevé les perspectives économiques prometteuses et les multiples opportunités dans le cadre de la diversification économique, et enfin confirmé leur engagement à accompagner le financement de projets ambitieux et pertinents en RDC.

Une mission économique d’investisseurs sud-africains, dont IDC et ECIC, sera à Kinshasa cette semaine pour discuter avec le gouvernement des opportunités d’investissement sur des projets publics ou privés à réaliser et sur des PPP. D’où la nécessité d’initier une identification et une priorisation des meilleurs projets et éventuellement des entrepreneurs du secteur privé, afin de mieux garantir ce partenariat.

(Avec la Cellule Communication du Ministère des Finances)

.

Leave a Comment

%d bloggers like this: